Lightphotography, Frank B. et Lillian M. Gilbreth, 1914.

Lightphotography, Frank B. et Lillian M. Gilbreth, 1914.

TALM Conférences A la recherche d’un monde partagé. Design et accessibilité

A la recherche d’un monde partagé. Design et accessibilité

Conférence de Marie-Haude Caraës, directrice de l’École supérieure des beaux-arts de Tours. Mardi 3 mars, amphithéâtre, 14h.

À travers les normes, les lois et les mesures qui visent à promouvoir l’accessibilité, la société dessine en creux son propre portrait : celui d’un univers normé où la nécessité de conformer les uns aux autres provoque peur, frustration, intolérance et incompré­hension. La société rationnelle, saisie du problème du handicap, le traite souvent par des approches disciplinaires séparées. Ici c’est une question technique, là sociale ou culturelle, ailleurs le problème est médical ou simplement compassionnel.

C’est l’idée d’empowerment qui soutient – ou devrait soutenir – le courant du design pour tous, c’est-à-dire le pouvoir donné à l’individu ou à des groupes d’agir sur leurs conditions de vie, une émancipation active grâce à la mise à disposition d’outils. Ce principe doit être présent dès les prémisses du projet parce que celui-ci a des effets définitifs sur le cadre de vie de chacun ; finalement les techniques sollicitées comptent peu au regard de l’intention. Le design pour tous révèle l’enjeu éminemment politique qui se noue dans l’élaboration d’objets, de services, d’équipements, d’environnements. Si tous les citoyens sont égaux devant la loi, nous devons être capables d’aménager la civilisation à la mesure de tout homme, position qui plaide en faveur de réponses concertées où technique, soin, médiation, économie s’enrichissent mu­tuellement.

 

Biographie

Marie-Haude Caraës est directrice de l’École des beaux-arts de Tours après avoir dirigé le Pôle recherche, expérimentations et éditions de la Cité du design. Elle a été le commissaire de l’exposition Les Androïdes rêvent-ils de cochons électriques ? à la Biennale internationale design Saint-Etienne en 2013. En parallèle, elle mène des travaux de recherche personnelle, notamment avec Images de pensée (RMN, 2011) avec Nicole Marchand-Zanartu.

Les derniers flux